Se former à Identifier et à résoudre les défauts de soudure

SystemWeld propose des formations qualifiantes en soudure sur les défauts de soudure. Elles sont personnalisées et concernent les soudeurs professionnels tout comme les stagiaires désireux d’en apprendre plus sur le soudage.

Informations pratiques :

Objectif :

A l’issue de cette formation autour des défauts de soudure, l’apprenant est en capacité d’identifier, d’évaluer les conséquences des défauts, de proposer une méthode d’examen, et de trouver les moyens pour y remédier.

Publics Types :

Opérateurs Soudeurs et agent de maintenance souhaitant se former et améliorer ses compétences dans la gestion des défauts de ses soudures.

Z

Prérequis :

Pas de niveau spécifique pour le soudeur Aptitudes physique, visuelle et gestuelle

Intervenants :

Formateurs soudeurs experts et passionnés

Lieu :

En interne dans notre centre de formation à Vierzon ou en intra dans votre entreprise

}

Durée :

Nous consulter

Moyens :

La formation défauts de soudure s’effectue dans des cabines individuelles avec du matériel de soudage et de contrôle des soudures haute-gamme.

Contenu de la formation :

  • Introduction à la qualité en soudage
  • Défauts affectant les matériaux de base
  • Défauts des soudures et terminologie
  • Classification, identification, nocivité, origines et remèdes
  • Textes, normes et règlements ayant trait aux critères d’acceptation des soudures
  • Rappel du principe physique des principaux procédés de contrôle non destructif
  • Influence du stade d’intervention du contrôle
  • Influence de la nature du matériau, du type d’assemblage et de l’épaisseur
  • Influence de la position des défauts dans l’épaisseur soudée et de la nature de ceux-ci
  • Appréciation de la nocivité des défauts dans le cas des constructions soumises à des sollicitations statiques ou à la fatigue
  • Recherche d’origine de défauts et énoncés des remèdes à mettre en place
  • Rédaction de fiches de contrôle
  • Reconnaître les différentes positions et procédés de soudage
  • Caractériser les différents défauts de soudure en les nommant selon la terminologie en vigueur
  • Définir l’origine possible des défauts et y remédier
  • Établir le procès-verbal d’interprétation
  • Utiliser le matériel de contrôle et Introduction à la qualité en soudage
  • Rappel concernant les principaux procédés de soudage
  • Matériel utilisé en contrôle visuel et dimensionnel
  • Travaux pratiques et rédaction de fiches de contrôle

Les formations en soudure sont soumises à des qualifications et normes qui permettent leur exécution dans des milieux et conditions particulières.
Découvrir les normes de soudage.

Questions récurrentes :

Quelles sont les différents types d'électrodes enrobées ?
Le soudage MMA aussi appelé soudage à l’arc, à la baguette ou a l’électrode est la méthode la plus utilisée dans la soudure aujourd’hui.Il existe 3 types d’électrodes enrobées qui possèdent chacunes des utilisations spécifiques. Le type d’enrobage le plus courant en soudage MMA est la rutile. C’est un incontournable pour les besoins courants en charpenterie en serrurerie-métallerie. Le diamètre de l’électrode est choisi en fonction de l’épaisseur à souder. Pour un usage occasionnel ou régulier, il est préférable de choisir une référence « toutes positions ». Il existe également des électrodes spéciales pour les soudures en position descendante ou montante qui, avec un peu d’expérience, produisent un bon résultat esthétique. Les fiches techniques des fournisseurs offrent d’excellentes indications de réglage en fonction du diamètre de la baguette et de l’épaisseur à souder. L’électrode enrobée basique est le type d’enrobage utilisé dans le secteur de la chaudronnerie et de la mécano-soudure pour des soudures toutes positions à hautes caractéristiques mécaniques. Toutefois il est important de noter que ce type d’enrobage est fragile et nécessite des précautions d’utilisations. Il doit être protégé de toute humidité et nécessite un préchauffage dans une étuve avant utilisation pour éviter les risques de collages.Il est également facile de retirer les dépôts de laitier. Le dernier type utilisé dans la soudure à l’arc électrode enrobée est l’enrobage cellulosique. Ses caractéristiques le définissent comme un enrobage léger et mince. Il favorise le soudage en position descendante pour des assemblages en tuyauteries et notamment des tuyauteries à pression (type pipeline). C’est une technique non recommandé pour les débutants et requiert une certaine dextérité.